Pocheco

cese

Entreprendre sans détruire

Est-il plus économique de travailler de manière écologique ? 

Une entreprise peut-elle concilier la protection de l'environnement et la rationalisation des dépenses ? 

Pocheco, PME nordiste, leader dans la fabrication d'enveloppes et labo de l'économie de demain, tente de répondre à cette question. 

L’économie circulaire ou l’écolonomie

Pocheco a fait le pari de l'économie circulaire. Un concept économique qui s'inscrit dans le cadre du développement durable et dont l'objectif est de produire des biens et des services, tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l'eau et des sources d'énergie.

Chez Pocheco, cela s’appelle l’écolonomie. Pour Emmanuel Druon, PDG de l’entreprise, « Il est plus économique de produire de manière écologique ». Ces quinze dernières années, Pocheco a investi dix millions d’euros pour réduire son empreinte écologique et réaliser dans le même temps quinze millions d’économies.

L’écolonomie repose sur trois principes :

  • La réduction de l’impact sur l’environnement et la prévention des pollutions
  • La réduction du risque au travail et la baisse de la pénibilité des postes
  • L’amélioration de la productivité de l’activité et du site industriel

L’écosystème Pocheco

Autonome et respectueuse de ses employés et de l'environnement, l'entreprise lutte pour construire une utopie durable.

Pocheco a investi dans 1.400 m2 de panneaux photovoltaïques, a végétalisé ses toits et posé des ruches. Des cuves permettent de recueillir 100m3 d’eau de pluie et un système de climatisation adiabatique, sans échange de chaleur avec l’extérieur, permet de rafraîchir l’air par contact avec la toiture végétale.

L’entreprise consomme plus de 10 000 tonnes de papier par an, soit 70 000 arbres. 

Elle pense ainsi au reboisement. Quand un arbre est coupé, trois arbres sont plantés en Finlande. Elle replante également 10 000 arbres par an sur plusieurs zones du département du Nord.

L’humain au centre de l’entreprise

Concernant la gouvernance, il existe un échelon hiérarchique entre le comité de pilotage, composé à parité hommes-femmes, et le reste de l’équipe. Tous sont organisés en binôme. Le patron n’échappe pas à la règle.

Chaque collaborateur est incité à développer ses projets. La force de Pocheco est d’utiliser l’intelligence collective et d'effectuer leur travail avec conviction et plaisir. 

En été, une période plus calme que les autres saisons, les jeunes prennent les rênes de l’entreprise. L’objectif est de multiplier leur expérience afin d'être capables de prendre la relève. 

De plus, à Pocheco, pas de dividendes ; les bénéfices générés sont réinvestis dans l’outil de production. L’écart entre le plus haut et le plus bas salaire (SMIC +15%) des employés de Pocheco, tous en CDI, est de 1 à 4. 

Après cet exposé de l’économie circulaire façon Pocheco, il faut préciser que l’entreprise est le leader français de la production d’enveloppes, ou pour être plus précis, d’éco-enveloppes. 

Depuis le passage de l'entreprise dans le documentaire DEMAIN, elle reçoit 3 candidatures par jour ! C’est même devenu un lieu de séminaire pour les entrepreneurs et les intrapreneurs,  voulant emprunter la même voie pour leur entreprise.

Dans le cadre de cette économie,  des solutions semblent attractives et viables.  Elles sont surtout indispensables si nous voulons continuer à développer des activités économiques et industrielles dans le futur.

"Achetons, promouvons le monde que nous désirons voir."   ;) 

Plus d’informations : http://www.pocheco.com/

Découvrir tous les articles
Hello to you!

Connected ? no