HOP : Halte à l'Obsolescence Programmée

cese

Construisons une société sans obsolescence programmée !

Aujourd'hui, l'obsolescence programmée est une technique reconnue : il y a un peu plus de deux ans, la loi sur la transition énergétique a également permis de faire de l'obsolescence programmée un délit. Malgré la reconnaissance de cette infraction - qui constitue une première étape, les marques n'ont malheureusement pas soudainement placé la durée de vie de leurs produits au centre de leurs préoccupations : il est d'ailleurs une industrie en particulier qui est connue pour sa pratique intensive de cette péremption prématurée. 


L'association HOP a fait beaucoup de bruit à la rentrée 2017 : elle est la première à déposer une plainte contre l'obsolescence programmée, visant les fabricants d'imprimantes. 
HOP est une association visant, comme le laisse présager sa dénomination, à lutter contre l’aberration tant écologique qu'économique que représente l'obsolescence programmée.


"Notre constat est que la surproduction et la surconsommation de produits conçus pour ne pas durer ont des conséquences écologiques insoutenables à long terme et que l´obsolescence programmée retire aux citoyens la liberté de consommer de manière durable et responsable.

Nombreux sont les consommateurs (et consommatrices) qui ont déjà fait l’expérience de l’obsolescence programmée. En plus de pénaliser le pouvoir d’achat des consommateurs, obligés de changer leurs appareils pour en racheter de nouveaux, l’obsolescence programmée engendre un sentiment de frustration et d’aliénation.

L’obsolescence programmée est aussi la cause indirecte de conditions de travail très difficiles pour les sous-traitants, notamment dans les pays dits « en voie de développement ». En effet, la réduction de la durée de vie des biens s’accompagne d’une réduction des coûts de production qui pèse sur les employés. Pour finir, l’obsolescence programmée promeut des comportements de consommation insoutenables et institutionnalise chaque jour un peu plus une culture du jetable…"

Du jetable au durable

Afin d'essayer d'en finir avec ce fléau représentatif de notre époque où l'on consomme puis où l'on jette, HOP se déploie sur plusieurs champs d'action.

Tout d'abord, l'association désire informer les consommatrices et consommateurs : elle met en garde contre la pratique tristement commune de l'obsolescence programmée, via par exemple son Manifeste pour une société sans obsolescence programmée.
HOP permet d'en apprendre énormément sur les problématiques liées à cette pratique : de nombreuses ressources sont listées sur le site et permettent de comprendre en quoi il s'agit d'un véritable enjeu sociétal.

À la rentrée 2017, comme mentionné plus haut, l'association a franchi une étape importante en déposant la première plainte contre l'obsolescence programmée : celle-ci visait principalement le comportement des fournisseurs d'imprimantes et de cartouches d'encre.

Pour en savoir plus, retrouvez le site de l'association : http://www.halteobsolescence.org/ 

Découvrir tous les articles
Hello to you!

Connected ? no