Auchan, protégez vos salariés

Campagne citoyenne de boycott adressée à Auchan Holding - lancée par Franck B.

boycott image
  • Travail
  • Santé
  • Justice
5 929boycottants
5 929 participant
s

Rejoindre la campagne


  • Recueil de participantsLancée le 2017-01-14
  • 1er droit de réponseCommuniqué le 2017-08-09
    Pas de réponse depuis 314 jours
    L'entreprise a été informée.
    En attendant la réponse, la campagne continue !
  • Vote des boycottants
  • Campagne réussie

Descriptif

Auchan Holding est une société française, détenant des enseignes en France et dans le reste du monde, notamment : Auchan, Auchan City, A2Pas, Simply Market, Atac, Auchandirect, Auchandrive et Chronodrive. L'enseigne Auchan City, apparue en 2011, est un nouveau concept visant à créer des hypermarchés en plein centre-ville. Fin 2013, le magasin pilote de Tourcoing (59) comptait 80 collaborateurs et environ 4 000 clients par jour. Cette campagne participative de boycott responsable a pour but d'inciter Auchan Holding à garantir des conditions de travail dignes dans sa filiale AMV Distribution (Auchan City Tourcoing) et à améliorer le dialogue social dans l'ensemble du groupe.    

 UN MANAGEMENT DE LA TERREUR ?

Licenciée pour 85 centimes

En août 2016, la presse fait connaître au grand public l'affaire d'une caissière d'Auchan City Tourcoing licenciée pour une erreur de caisse de 0,85€. La direction déclare qu'elle a «  intentionnellement fraudé ». Le syndicat CGT lance diverses actions, notamment une pétition en ligne. L'hôtesse de caisse se verra finalement réintégrée dans un autre établissement du groupe.


Fausse couche à son poste

Cette même année, dans ce même Auchan City de Tourcoing, un autre scandale éclate concernant une hôtesse de caisse, « Fadila » (nom d'emprunt), âgée de 23 ans, en contrat de professionnalisation. D'après son propre témoignage, alors qu'elle est arrêtée pour raison de santé, elle découvre qu’elle est enceinte de deux mois, en informe son employeur, et demande un aménagement de son planning de travail (afin de ne pas travailler huit heures d'affilée), ainsi que la possibilité de se rendre régulièrement aux toilettes pour vomir.

Ses demandes ne sont pas suivies d'effet. La possibilité de se rendre régulièrement aux toilettes lui est même refusée. De retour au travail, elle est contrainte de rester à son poste, et d'avaler son vomi. La jeune femme reprend le travail, victime de vertiges, de troubles de la vision... Elle est contrainte de se mettre à nouveau en arrêt. Sa supérieure lui téléphone pour lui indiquer un problème de badge, qui fait que sa présence dans l'entreprise n'a pas été comptabilisée cette semaine-là. Celle-ci ne prend aucune nouvelle de l'état de santé de « Fadila ».

Le 21 novembre dernier, elle reprend le travail. Elle ressent des douleurs au ventre, lesquelles s'amplifient fortement au cours de l’après-midi. Elle téléphone à l'accueil pour avertir de son état et demander du paracétamol. On la renvoie de service en service, jusqu'à ce qu'elle abandonne. Alors qu'elle ne peut toujours pas quitter son poste, depuis trois heures qu'elle demande à aller aux toilettes, les clients à sa caisse remarquent sa pâleur. Elle se rend compte, en se levant, que son siège est ensanglanté. Elle a perdu son enfant.

Elle reçoit par la suite une fiche de paie pour le mois de novembre comportant la mention « absence injustifiée ». La rémunération indiquée s'élève à environ 350 euros. Aucune mention d’accident du travail sur la fiche de paie.

Version d'Auchan City (consultable dans les sources) : la direction d'Auchan City Tourcoing reconnaît uniquement un retard dans la déclaration de l'accident du travail, et conteste le reste du témoignage.

Situation au 2 Février 2017 :  Fadila ne perçoit toujours aucun revenu, car Auchan City n'a pas fait le nécessaire pour qu'elle soit indemnisée par la Caisse Primaire d'Assurance Maladie.

D'autres témoignages

Le 30 décembre 2016, le site d'informations "Bondy Blog" relaie de multiples témoignages d'employés de ce même établissement exposant un «climat de terreur» avec notamment des cas de harcèlement à base d'humiliations et de remarques racistes.


LES RAISONS DE CES DYSFONCTIONNEMENTS

Le magasin Auchan City Tourcoing constitue un magasin expérimental pour le groupe, où y seraient notamment testées des méthodes de management différentes. L'union locale de la CGT Tourcoing dénonce également une surcharge de travail généralisée.

D'après les comptes annuels 2015 de Auchan Holding, la société AMV Distribution (enseigne Auchan City, à Tourcoing) constitue une entité distincte à l'intérieur du groupe, directement détenue à 100% par Auchan Holding. En conséquence, les représentants du personnel de Auchan City Tourcoing se retrouvent isolés, et ne peuvent pas mener leurs actions et leurs négociations en commun avec leurs homologues des autres enseignes du groupe, que ce soient les hypermarchés Auchan, les Symply Markets, ou même le Auchan City de Coignères !


COMMENT AGIR ?

Le pouvoir décisionnel permettant d'accéder à toutes nos revendications se situe au niveau d'Auchan Holding qui détient notamment Auchan City Tourcoing (AMV Distribution).

Je lance donc cette campagne participative de boycott responsable de toutes les enseignes Auchan Holding : 

  • Auchan, Auchan City, A2Pas, Auchandirect
  • Simply Market, Atac
  • Auchandrive, Chronodrive
  • Oney Bank/Banque Accord  (96,88% du capital)
  • Little Extra (95%).


REVENDICATIONS

  • Résolution de la situation pour « Fadila » (dommages-intérêts, et prise en charge CPAM d'urgence)
  • Changement radical dans l'encadrement d'Auchan City Tourcoing*.
  • Alignement des conditions de salaire et des primes, sur celles des hypermarchés Auchan, pour les salariés des magasins Auchan City.
  • Embauches en CDI, et temps complets afin de faire face à la charge de travail excessive à Auchan City Tourcoing.
  • Obtention d'un délégué de groupe au niveau Auchan Holding pour chaque organisation syndicale présente dans les filiales (afin de permettre un meilleur dialogue social, et de donner aux représentants du personnel une meilleure visibilité sur la stratégie du groupe).
  • Assurance que l'amélioration des conditions de travail ne se fera pas au détriment de l'emploi (moratoire sur l'augmentation du nombre de caisses automatiques).     
      
      *À chaque boycottant d'évaluer l'efficacité des mesures qui seront prises, compte tenu des témoignages de harcèlement.  
     

Réponse de l'entreprise

Le seuil de boycottants nécessaire pour informer l’entreprise a été atteint !

Afin d'engager un dialogue constructif, l'entreprise concernée a été informée qu'une campagne de boycott est en cours. Toutes les réponses de l'entreprise seront affichées à cet endroit. Les boycottants inscrits à cette campagne recevront la réponse de l’entreprise par mail. Ils pourront voter directement sur la page de la campagne.

Vous avez remarqué un problème dans cette campagne ou dans une alternative ? Envoyez-nous une alerte en cliquant sur le bouton :
5 929 participant
s

Rejoindre la campagne


  • Recueil de participantsLancée le 2017-01-14
  • 1er droit de réponseCommuniqué le 2017-08-09
    Pas de réponse depuis 314 jours
    L'entreprise a été informée.
    En attendant la réponse, la campagne continue !
  • Vote des boycottants
  • Campagne réussie
Hello to you!

Connected ? no