H&M, respectez vos engagements et protégez vos ouvriers

Campagne citoyenne de boycott adressée à H&M - lancée par Levent A.

boycott image
  • Travail
  • Droit de l'Homme
  • Santé
15 292boycottants

MENTORS

VIDA
VIDA
Le Jeune engagé
Le Jeune engagé
Miti'Lab
Miti'Lab
The Greener Good
The Greener Good
15 292 participant
s

Rejoindre la campagne


  • Recueil de participantsLancée le 2016-05-30
  • 1er droit de réponseCommuniqué le 2016-06-02
  • Vote des boycottantsLe non l'emporte (87%)
  • 2ème droit de réponseCommuniqué le 2017-10-28 L'entreprise a été informée.
    En attente de réponse.
  • Vote des boycottants
  • Campagne réussie
L'entreprise a réagi à cette campagne de boycott.



Descriptif

Hennes & Mauritz, plus connue sous le nom de H&M, est une chaîne de magasin de prêt-à-porter employant plus de 132 000 personnes. L’entreprise est présente dans une cinquantaine de pays, possède plus de 2 700 boutiques et réalise un chiffre d’affaires de 18 milliards d’euros pour un bénéfice de 2 milliards. Il est accusé qu’afin d’accroître sa productivité et ses bénéfices, représentant déjà 11% du chiffre d’affaires (en hausse de 17% en 2014), que H&M omet la sécurité de ses ouvriers et met, du moins involontairement, leur vie en danger.

En effet, nous nous rappelons tous de ce triste jour du 24 avril 2013 où l’effondrement du Rana Plaza fit plus de 1 134 morts. Bien que cet événement fut spectaculaire par son nombre de vies atrocement anéanties (9 fois plus de morts que les attentats de novembre 2015 à Paris), plusieurs accidents similaires précédant le grand drame, causant des dizaines et des vingtaines de morts, auraient dû alerter la direction de H&M sur la mise en danger de la population bangladaise dans ses usines partenaires. Une entreprise qui se dit fortement engagée dans l’Humain et le développement durable se doit de prévenir ce genre d’incident en investissant à minima dans des mesures de sécurité ou en poussant la direction de ses usines à le faire.

Les rapports d’enquête diffusés après l’accident du 24 avril 2013 ont glacé de stupeur les consommateurs de H&M : en effet la recherche de diminution de coût (principalement sur les sécurités électriques et anti-incendie) n’a laissé d’autres choix aux ouvriers d’H&M qu’un destin funeste et douloureux. Afin de rassurer ses consommateurs et d’éviter toute polémique pouvant porter atteinte à son image, H&M a signé des accords garantissant son implication dans la sécurité de ses ouvriers et auprès de ses sous-traitants.

Or il s’avère que H&M ne tient pas totalement ses engagements et investisse un minimum afin que son image n’en soit pas détériorée. Lors de son communiqué de presse du 30 aout 2015, H&M affirmait « Nous soutenons nos fournisseurs sur ce qui est le plus important pour eux : des relations commerciales sur le long terme et des opportunités de croissance. ». Cela ne correspond en aucun point à l’image que s’était faite les consommateurs des engagements financiers de H&M.

En outre, suite à l’appel du 3 mai 2016 lancé par 4 ONG (Clean Clothes campaign, ILRF, Maquilla Solidarity Network, Worker Right Consortium) et l’émission de différents rapports lors d’inspection de sécurité nous apprenons que :

  • Des sorties de secours ne sont toujours pas existantes ;
  • Des portes anti-incendie restent bloquées et piègent ainsi les ouvriers ;
  • Des installations électriques sont encore dénudées et causent régulièrement des accidents pouvant mener à des catastrophes ;
  • Des escaliers de sortie sont toujours complètement obsolètes et inutilisables lors d’incendie ou d’effondrement ;
  • Les systèmes d’extinction sont obsolètes voire inexistants.
La liste est encore longue.

H&M affirme, dans ses communiqués de presse, avoir réalisé plus de 60% des travaux qui devaient être effectués : or les rapports d’inspection démontrent le contraire.

Nous lançons cette campagne participative de boycott responsable afin de vous sensibiliser et de vous impliquer dans votre rôle de « consom’acteur » car H&M ne changera sa politique que si ses clients lui font part de leur mécontentement et de leur non-volonté d’acheter des produits basés sur la mise en danger de ceux qui fabriquent les vêtements qu’ils portent quotidiennement.

H&M doit comprendre qu’un client satisfait est aussi un client fier de porter des vêtements fabriqués avec soin et en toute éthique : c'est-à-dire en prenant en compte le respect de la vie et l’épanouissement des personnes qui ont contribué à l’élaboration et à la vente des produits.

Nous encourageons H&M à respecter les engagements suivants :

  • Le respect des Accord signé au Bangladesh en 2013,
  • La garantie de la sécurité des travailleurs chez ses fournisseurs textiles
  • H&M ne doit plus autoriser de retard, dans les travaux de sécurité, pour ses sous-traitants.
  • Plus de transparence lors des inspections de contrôle de sécurité
  • Plus de vérification de H&M avant de publier des données qui ne correspondent pas aux réalités du terrain
  • Des preuves de l’intervention financière et logistique de H&M auprès de ses sous-traitants dans la mise en place des mesures de sécurité

En tant que client investi et engagé dans mes achats je prends soin de m’informer sur ce que je consomme et sur l’impact que ma consommation a sur le monde, ma santé et l’avenir des générations futures.

Vous trouverez, donc, ci-dessous :

  • en sources, les faits, dossiers et articles qui nous ont poussés à lancer cette campagne participative de boycott responsable afin de vous sensibiliser et de vous impliquer dans votre rôle de « consom’acteur ».

Réponse de l'entreprise

L'entreprise concernée a réagi à votre appel au boycott, ses réponses sont reproduites ci-dessous.

La majorité des boycottants a décidé de maintenir la campagne. Le nouveau seuil a été atteint. L'entreprise a un nouveau droit de réponse.

2016-06-03

Message de l'entreprise

I-boycott aborde des sujets pour lesquels nous sommes également engagés de longue date pour contribuer à mener des changements positifs et durables pour les ouvriers de l’industrie textile.

Nous n’avons jamais fait produire au Rana Plaza et ne travaillions pas avec les fournisseurs présents dans cet immeuble. Depuis 2009, nous refusons les fournisseurs qui partagent leurs unités de production avec d’autres fournisseurs pour des raisons de sécurité. Le fournisseur avec lequel nous travaillons doit maitriser l’intégralité de la sécurité de son bâtiment. Ainsi le Rana Plaza ne correspondait pas à nos standards.

Suite à cette catastrophe, nous avons été la première marque à signer l’Accord sur la sécurité des bâtiments et incendie au Bangladesh en mai 2013. Cet engagement est pour nous un pas supplémentaire dans notre ambitieux programme et stratégie globale de développement durable engagés depuis de nombreuses années déjà. De plus, nous finançons la mise en place de l’Accord à hauteur de 500 000 dollars par an.

Au-delà de l’ACCORD, nous travaillons depuis plusieurs années déjà sur ces questions de sécurité primordiales comme par exemple des formations à la sécurité incendie pour les ouvriers ou des évaluations sur les installations électriques des fournisseurs.

Les exigences supplémentaires de l'Accord sur la sécurité des bâtiments et incendie au Bangladesh, qui transforment l'ensemble de l'industrie textile du Bangladesh, sont progressivement déployées dans plus en plus d’usines. Par exemple, tous les fournisseurs de H&M ont confirmé que toutes les portes coulissantes ou porte rideau ou porte à fermeture cadenassée ont été remplacées dans toutes les usines. Ce travail vient compléter les exigences obligatoires de H&M, à savoir avoir des sorties de secours, des éclairages de secours, des alarmes incendie, des extincteurs, des plans d'évacuation et pratiquer régulièrement des exercices d'évacuation.

Il est important de rappeler que H&M ne possède pas d’usine. Nous travaillons avec environ 850 fournisseurs, soit environ 1900 usines dans le monde. En revanche, nous avons une présence unique et très forte dans les pays dans lesquels nous faisons produire. Nous possédons 22 bureaux de production implantés dans ces pays, soit environ 2800 employés H&M qui sont en contact permanent avec nos fournisseurs afin d’accompagner nos fournisseurs et de s’assurer du respect de nos exigences, de la qualité de la production, des délais de fabrication, etc.

La transparence est primordiale dans notre chaine de production. Notre liste de fournisseurs est disponible dans son intégralité sur notre site internet, elle comprend également les principaux fournisseurs de tissus et de fils de nos fournisseurs. http://sustainability.hm.com/en/sustainability/downloads-resources/resources/supplier-list.html

Engagements et actions

I-boycott aborde des sujets pour lesquels nous sommes également engagés de longue date pour contribuer à mener des changements positifs et durables pour les ouvriers de l’industrie textile.

Nous n’avons jamais fait produire au Rana Plaza et ne travaillions pas avec les fournisseurs présents dans cet immeuble. Depuis 2009, nous refusons les fournisseurs qui partagent leurs unités de production avec d’autres fournisseurs pour des raisons de sécurité. Le fournisseur avec lequel nous travaillons doit maitriser l’intégralité de la sécurité de son bâtiment. Ainsi le Rana Plaza ne correspondait pas à nos standards.

Suite à cette catastrophe, nous avons été la première marque à signer l’Accord sur la sécurité des bâtiments et incendie au Bangladesh en mai 2013. Cet engagement est pour nous un pas supplémentaire dans notre ambitieux programme et stratégie globale de développement durable engagés depuis de nombreuses années déjà. De plus, nous finançons la mise en place de l’Accord à hauteur de 500 000 dollars par an.

Au-delà de l’ACCORD, nous travaillons depuis plusieurs années déjà sur ces questions de sécurité primordiales comme par exemple des formations à la sécurité incendie pour les ouvriers ou des évaluations sur les installations électriques des fournisseurs.

Les exigences supplémentaires de l'Accord sur la sécurité des bâtiments et incendie au Bangladesh, qui transforment l'ensemble de l'industrie textile du Bangladesh, sont progressivement déployées dans plus en plus d’usines. Par exemple, tous les fournisseurs de H&M ont confirmé que toutes les portes coulissantes ou porte rideau ou porte à fermeture cadenassée ont été remplacées dans toutes les usines. Ce travail vient compléter les exigences obligatoires de H&M, à savoir avoir des sorties de secours, des éclairages de secours, des alarmes incendie, des extincteurs, des plans d'évacuation et pratiquer régulièrement des exercices d'évacuation.

Il est important de rappeler que H&M ne possède pas d’usine. Nous travaillons avec environ 850 fournisseurs, soit environ 1900 usines dans le monde. En revanche, nous avons une présence unique et très forte dans les pays dans lesquels nous faisons produire. Nous possédons 22 bureaux de production implantés dans ces pays, soit environ 2800 employés H&M qui sont en contact permanent avec nos fournisseurs afin d’accompagner nos fournisseurs et de s’assurer du respect de nos exigences, de la qualité de la production, des délais de fabrication, etc.

La transparence est primordiale dans notre chaine de production. Notre liste de fournisseurs est disponible dans son intégralité sur notre site internet, elle comprend également les principaux fournisseurs de tissus et de fils de nos fournisseurs. http://sustainability.hm.com/en/sustainability/downloads-resources/resources/supplier-list.html

Sources

    Pas de sources

    Résultats

    114 OuiLa réponse me convainc, j'arrête de boycotter.
    781 NonLa réponse ne me convainc pas, je continue de boycotter.

    Le NON l'emporte !

    Durant la phase de votes, 1742 boycottants ont rejoint le mouvement.

    Vous avez remarqué un problème dans cette campagne ou dans une alternative ? Envoyez-nous une alerte en cliquant sur le bouton :
    15 292 participant
    s

    Rejoindre la campagne


    • Recueil de participantsLancée le 2016-05-30
    • 1er droit de réponseCommuniqué le 2016-06-02
    • Vote des boycottantsLe non l'emporte (87%)
    • 2ème droit de réponseCommuniqué le 2017-10-28 L'entreprise a été informée.
      En attente de réponse.
    • Vote des boycottants
    • Campagne réussie
    Hello to you!

    Connected ? no