LACTALIS : Rémunérez à juste titre vos fournisseurs français

Campagne citoyenne de boycott adressée à lactalis - lancée par I-boycott A.

boycott image
  • Alimentation
  • Justice
  • Travail
20 593boycottants

MENTORS

VIDA
VIDA
The Greener Good
The Greener Good
L'abeille asso
L'abeille asso
Subliminal Frekence
Subliminal Frekence
20 593 participant
s

Rejoindre la campagne


  • Recueil de participantsLancée le 2016-08-26
  • 1er droit de réponseCommuniqué le 2016-08-28
  • Vote des boycottantsLe non l'emporte (84%)
  • 2ème droit de réponseCommuniqué le 2018-07-08
    Pas de réponse depuis 438 jours
    L'entreprise a été informée.
    En attendant la réponse, la campagne continue !
  • Vote des boycottants
  • Campagne réussie
L'entreprise a réagi à cette campagne de boycott.



Résumé

Pourquoi boycotter Lactalis : - En France, 1 agriculteur sur 5 vend sa production de lait au géant de la filière Lactalis, accusé de sous-payer le litre de lait. Le prix moyen à l'achat d'une tonne de lait par Lactalis est de 256€, soit 10 à 30% de moins que les prix pratiqués par la concurrence ; - Lactalis doit soutenir la filière et non profiter de cette situation de monopole pour tirer les prix vers le bas et asphyxier les agriculteurs ; - Début 2016, Lactalis n'avait pas souhaité non plus signer la charte laitière de valeurs initiée par la FNPL, signée par plusieurs collecteurs laitiers et par l'ensemble des distributeurs. NOS REVENDICATIONS : Lactalis doit faire preuve de solidarité et s'engager : - À payer à sa juste valeur le travail de ses fournisseurs, notamment en augmentant ses prix d'achat du lait. À 256,90€ la tonne achetée en juillet, Lactalis se trouvait effectivement loin derrière le groupe Laïta et la société Silav (290€ la tonne) ou encore la laiterie Saint-Père, filiale d'Intermarché, qui rémunère les éleveurs 300€ les 1.000 litres ; - À garantir une plus grande transparence sur ses comptes, notamment concernant ses marges ; - À assouplir les contrats de ses fournisseurs (plus de visibilité pour l’agriculteur, plus de flexibilité et de transparence) avec un engagement écrit sur une nouvelle méthode de fixation du prix du lait. SOURCES : - France Bleu, Lactalis : parole d'un producteur passé chez la concurrence (En ligne), 2019. https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/lactalis-parole-d-un-producteur-passe-chez-la-concurrence-1471885426 - Agri Mutuel, Le bras de fer entre Lactalis et ses producteurs commence (En ligne), 2016. http://www.agrisalon.com/actualites/2016/08/22/le-bras-de-fer-entre-lactalis-et-ses-producteurs-commence

Réponse de l'entreprise

L'entreprise concernée a réagi à votre appel au boycott, ses réponses sont reproduites ci-dessous.

La majorité des boycottants a décidé de maintenir la campagne. Le nouveau seuil a été atteint. L'entreprise a un nouveau droit de réponse.

2016-10-05

Message de l'entreprise

Madame, Monsieur,

Vous avez souhaité manifester votre désapprobation à l'encontre du Groupe Lactalis et ses marques dans un contexte de crise laitière qui ne concerne pas une seule entreprise mais l'intégralité de la filière. Le Groupe Lactalis, premier collecteur et premier employeur de l'industrie laitière française, a été stigmatisé du fait de son poids sur le territoire.

Aussi, permettez-nous de vous donner quelques éléments de réponse sur la situation laitière qui n’ont malheureusement pas toujours été relayés dans les médias, ainsi que quelques éclairages sur les engagements du Groupe Lactalis en France.

Le Groupe Lactalis a en effet été stigmatisé du fait de son poids dans la France Laitière, détournant les discussions des véritables enjeux de la filière laitière française. Le Groupe Lactalis a toujours accompagné ses producteurs de lait, avec responsabilité, en collectant l’ensemble des volumes de lait produit et en accompagnant la baisse des cours du lait d’un complément sur le prix payé à ses producteurs depuis 2015, notamment.

Pour autant, le marché du lait est mondial et le Groupe Lactalis seul ne pourra apporter de solution à la crise actuelle. Il s’agit d’une crise structurelle de surproduction de lait. Cette crise est née à la fois de l’arrêt des quotas laitiers en Europe, qui a entrainé une augmentation des volumes de lait produit, et de la baisse des débouchés, particulièrement du fait de l’embargo russe et du ralentissement de la croissance chinoise.

Engagements et actions

Depuis plus de 80 ans, le Groupe Lactalis investit complémentairement en France et à l’étranger, pour garantir de nouveaux débouchés d’exportation pour ses sites de production français. Il joue un rôle important dans la dynamique économique locale française, dans l’aménagement du territoire. Il compte 15 000 collaborateurs en France et travaille avec autant de producteurs de lait. Pour garantir sa longévité sur le territoire français, le Groupe Lactalis investit dans ses sites industriels et dans ses marques : groupe familial, l’intégralité des résultats est investi, dans un souci de longévité de l’entreprise. Fidèle à son histoire et son patrimoine, son siège est implanté à Laval, dans la Mayenne, sur son site historique. Parallèlement, il investit fortement dans la formation (écoles de l’industrie laitière, BTS production et maintenance, partenariat avec les Compagnons du Devoir et du Tour de France par exemple), pour recruter, former et proposer des parcours au sein de l’entreprise à de jeunes gens diplômés ou comme à des personnes avec peu de qualification.

Son ancrage en France et son attachement à une France laitière leader restent indissociables de ses développements.

Nous espérons avoir pu avec ces quelques lignes vous donner à voir une autre image du Groupe Lactalis, bien différente de celle que les médias ont bien voulu donner, et qui correspond davantage à la réalité vécue par nos collaborateurs dans nos 65 sites de production en France.

Sources

Résultats

147 OuiLa réponse me convainc, j'arrête de boycotter.
798 NonLa réponse ne me convainc pas, je continue de boycotter.

Le NON l'emporte !

Durant la phase de votes, 175 boycottants ont rejoint le mouvement.

Vous avez remarqué un problème dans cette campagne ou dans une alternative ? Envoyez-nous une alerte en cliquant sur le bouton :
20 593 participant
s

Rejoindre la campagne


  • Recueil de participantsLancée le 2016-08-26
  • 1er droit de réponseCommuniqué le 2016-08-28
  • Vote des boycottantsLe non l'emporte (84%)
  • 2ème droit de réponseCommuniqué le 2018-07-08
    Pas de réponse depuis 438 jours
    L'entreprise a été informée.
    En attendant la réponse, la campagne continue !
  • Vote des boycottants
  • Campagne réussie
Hello to you!

Connected ? no