Les magasins JouéClub partenaires du cirque Pinder avec animaux sauvages

Campagne citoyenne de boycott adressée à JouéClub - lancée par l'association VIDA

boycott image
  • Animaux
3 551boycottants

MENTORS

Rescue bretagne
Rescue bretagne
I-boycottorg
I-boycottorg
Le Jeune engagé
Le Jeune engagé
Miti'Lab
Miti'Lab
I LOVE I AM
I LOVE I AM
CRAC Europe
CRAC Europe

    Victoire


  • Recueil de participantsLancée le 2016-12-15
  • 1er droit de réponseCommuniqué le 2016-12-17
  • Vote des boycottantsLe oui l'emporte (91%)
  • Campagne réussieSuite à la réponse de l'entreprise les citoyen.nes ont levé le boycott avec 91% de oui
L'entreprise a réagi à cette campagne de boycott.



Descriptif

Les magasins Jouéclub sponsorisent la captivité des animaux sauvages dans les cirques !!

A nous, à vous de choisir des magasins de jouets plus éthiques pour ne pas cautionner cet avilissement !  

Dans un cirque, l'animal est contraint de survivre dans un milieu parfaitement inadapté à sa nature où l'exiguïté des cages, l'impossibilité de fuir et de former un groupe social équilibré sont autant de facteurs de souffrances qui lui rendent l'existence très pénible.
Les cirques ne peuvent offrir aux animaux un espace et des conditions de détention adaptés à leurs exigences biologiques, à leur aptitudes et à leurs moeurs.

À cette captivité forcée s'ajoute la soumission à un dressage le plus souvent violent destiné à faire "plier" l'animal afin de le forcer à adopter une posture ou un comportement auquel il répugne puisque contraire à sa nature. Ce dressage repose sur la douleur infligée par le dresseur qui en cas de refus de l'animal doit être plus intense que la douleur ressentie par celui-ci lors des numéros qui l'avilissent.

Devant ces exercices contre nature et ces conditions de détention incompatibles avec les impératifs de leur espèce, 23 pays ont aboli les cirques avec animaux sauvages.

De très nombreuses villes françaises se dressent également contre cette maltraitance en interdisant sur leur territoire ces spectacles honteux , dont ces derniers jours Ajaccio (http://www.corsenetinfos.corsica/Ajaccio-Laurent...) et Le Perray en Yvelines http://www.leperrayenyvelines.fr/download/QUOTIDIEN/qualite_vie/am_100_2016.pdf

Malgré nos nombreuses sollicitations de la Direction de Jouéclub - qui a quand même accepté de faire retirer son logo du site internet Pinder- , l'enseigne souhaite rester partenaire de cette maltraitance comme le montre la photo prise à Poitiers le 24 février dernier.

Nous demandons à JouéClub de mettre un terme à son partenariat !

Réponse de l'entreprise

L'entreprise concernée a réagi à votre appel au boycott, ses réponses sont reproduites ci-dessous.

2017-05-24

Message de l'entreprise

VICTOIRE !

Grâce à votre mobilisation, JouéClub a évolué !

Afin de statuer sur cette campagne victorieuse lancée par VIDA, nous avons besoin de votre contribution.

Voici la situation :

Dialoguer avec les consom'acteurs boycottants est un phénomène nouveau pour une entreprise et peut susciter une certaine appréhension.

Suite aux négociations entamées avec l'association VIDA, JouéClub a su répondre à vos revendications mais a fait le choix de ne pas répondre directement à la campagne.

En l'absence de réponse de la part de l'entreprise cible, nous nous devions de vous tenir informés des décisions positives prises par le groupe JouéClub et de vous inviter à clôturer cette campagne qui sera une victoire de plus d'I-boycott et de l'ensemble des boycottants ayant participé à cette campagne.

Cette victoire, c'est la vôtre !

Comme le souligne Sabine, de l'association VIDA: "Le boycott responsable est une révolution dans notre rapport avec les marques et incarne un outil puissant pour appuyer nos combats. I-boycott redonne le pouvoir aux citoyens"

Engagements et actions

Suite à la campagne de boycott et au dialogue installé avec l'association VIDA et l'Alliance anticorrida, JouéClub a annoncé à la direction de Pinder de mettre un terme au contrat de sponsoring dénoncé par l'association.

JouéClub a décidé de mettre fin à un partenariat de 30 ans avec Pinder en accord avec la revendication de la campagne.

Un message clair a été envoyé à Pinder, qui peut maintenant choisir de saisir cette opportunité pour arrêter l'exploitation animale au sein de ses cirques, à l'image du cirque Joseph Bouglione qui abandonne les spectacles avec des animaux. Dans ce cas, il rejoindrait les précurseurs sur le secteur. Leur image et l'affluence des visiteurs en sortiraient grandies.

La revendication portée par la campagne a été entendue. C'est à présent à vous de jouer afin de clôturer la campagne de boycott à l'encontre de JouéClub.

Boycotter seul c'est bien, ensemble c'est le pouvoir et avec bienveillance c'est le changement.

Sources

Résultats

448 OuiLa réponse me convainc, j'arrête de boycotter.
41 NonLa réponse ne me convainc pas, je continue de boycotter.

Le OUI l'emporte !

Durant la phase de votes, 162 boycottants ont rejoint le mouvement.

Vous avez remarqué un problème dans cette campagne ou dans une alternative ? Envoyez-nous une alerte en cliquant sur le bouton :

    Victoire


  • Recueil de participantsLancée le 2016-12-15
  • 1er droit de réponseCommuniqué le 2016-12-17
  • Vote des boycottantsLe oui l'emporte (91%)
  • Campagne réussieSuite à la réponse de l'entreprise les citoyen.nes ont levé le boycott avec 91% de oui
Hello to you!

Connected ? no