Sauvons les animaux du zoo de Fréjus

Campagne citoyenne de boycott adressée à Zoo de Fréjus - lancée par l'association Sans Voix Paca

boycott image
  • Animaux
10 787boycottants

MENTORS

Rescue bretagne
Rescue bretagne
VIDA
VIDA
Le Jeune engagé
Le Jeune engagé

    Victoire


  • Recueil de participantsLancée le 2016-08-06
  • 1er droit de réponseCommuniqué le 2016-11-01
  • Vote des boycottantsLe oui l'emporte (57%)
  • Campagne réussieSuite à la réponse de l'entreprise les citoyen.nes ont levé le boycott avec 57% de oui
L'entreprise a réagi à cette campagne de boycott.



Résumé

Victoire : cette campagne est une réussite ! Le Zoo de Fréjus a pris des engagements qui ont convaincu les consom'acteurs : - Les animaux peuvent vivre malgré leurs défauts ou vieillissement (pas d'euthanasie) ; - Un suivi régulier des soins est accessible sur leur page Facebook ; - Kim l'éléphant a été placé dans un sanctuaire et le zoo est à la recherche d'une nouvelle compagne pour Gina ; - Plantation d'arbres pour enrichir les espaces ; - Mise en place d'action pour enrichir le confort des animaux (douche, goûter, petit déjeuner) ; - Travail en toute transparence. SOURCES : - http://www.fondationbrigittebardot.fr/s-informer/especes-sauvage/actualites/zoo_frejus - http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1233741-elephants-assoiffes-loup-blesse-ara-deplume-j-ai-visite-le-zoo-de-frejus-une-horreur.html

Réponse de l'entreprise

L'entreprise concernée a réagi à votre appel au boycott, ses réponses sont reproduites ci-dessous.

2018-05-22

Message de l'entreprise

En tant que cheffe soigneuse du parc, je tiens à répondre point par point : En ce qui concerne les éléphants, la femelle Gina ne pouvait plus cohabiter avec Kim notre éléphant, un beau mâle reproducteur, pour incompatibilité d'humeur. Après moultes démarches, nous avons enfin la bonne nouvelle qu'un sanctuaire en France l'accueillera en septembre où il pourra couler des jours heureux. Nous avons le projet d'adopter une autre femelle au tempérament plus calme pour tenir compagnie à Gina. Concernant le fait qu'ils seraient assoiffés! Comment imaginer que Kim puisse rester assoiffé 30 ans chez nous et que Gina ait vécu 50 ans au zoo alors qu'ils ont besoin de boire plus de 100 litres d'eau par jour!...Les éléphants disposent de bassins contenant plusieurs centaines de litres d'eau leur permettant de boire et de prendre une douche quand ils le souhaitent. Les soigneurs leur donnent également la douche au jet le matin, dans l'après-midi et le soir, si les éléphants le souhaitent ce qui n'est pas toujours le cas. Notre hippopotame Milka, 42 ans aujourd'hui, vit la plupart du temps dans son bassin dont l'eau est changée chaque semaine : comment là aussi imaginer que ce soit tenable ne serait ce que côté odeurs alors qu'il y a des animations pédagogiques plusieurs fois par jour en présence des visiteurs? Pour preuve, je vous invite à faire un tour sur notre page Facebook où nous postons en toute transparence énormément d'informations sur le fonctionnement du parc: l'investissement énorme des soigneurs et de l'équipe pour le bien-être des animaux, l'entretien des espaces, les nombreuses naissances. Le loup dont vous parlez a eu une tumeur et est hélas décédé depuis malgré les soins de notre vétérinaire. En ce qui concerne notre ara qui a perdu 3 doigts, nous l'avons reçu ainsi et contrairement à d'autres institutions, nous n'euthanasions pas nos pensionnaires pour des soucis esthétiques ou de grand âge...Cela ne l'empèche pas d'être heureux chez nous! Pour l'ombre, nous avons planté plus d'une centaine d'arbres et d'autres améliorations sont en cours. Concernant les actions engagées à notre encontre, sachez que les fondements n'étaient pas toujours motivés par la recherche du bien-être animal et nous ne souhaitons pas alimenter la polémique mais vous faire savoir que par arrêt de la 7ème chambre de la cour d'appel d'Aix en Provence du 28 juin 2016 nous avons eu gain de cause contre la campagne diffamatoire dont nous avons été la cible. Nous ne bénéficions d'aucune suvention publique et avons réussi malgré tout à sauver de l'industrialisation sauvage de la zone 16 hectares sur les 20. Nous avons ainsi évité un placement ou une euthanasie de nos pensionnaires et avons préservé un havre de faune et de flore sauvages en plein coeur de la ville pour le bien de tous. Nous espérons que tous ces éléments objectifs vous convaincront de cesser cette campagne de boycott et nous vous invitons à venir nous voir. Valérie.

Engagements et actions

- Nous postons régulièrement des photos de l'ensemble des soins quotidiens et de l'investissement de tous les soigneurs pour l'entretien des espaces de vie des animaux sur notre page Facebook et bientôt sur un blog.

- Nous laissons nos animaux vivre leur vie qu'ils soient vieux ou qu'ils aient des défauts physiques : nous n'euthanasions pas nos animaux pour des raisons d'ordre esthétique ou liées à leur grand âge: s'ils vivent longtemps chez nous c'est qu'ils se sentent bien.

- Nous avons réussi à obtenir le placement de Kim dans un sanctuaire en septembre et projetons d'adopter une femelle pour tenir compagnie à Gina.

- Nous avons déjà planté plusieurs centaines d'arbres et continuons de le faire notamment pour embellir les espaces limitrophes avec la zone industrielle.

- De nombreux séances d'enrichissement sont organisées dans la journée et pour le plaisir des visiteurs et encore davantage de nos pensionnaires: la douche de Milka, le petit déjeuner de Gina, le goûter des lémuriens...

- Bientôt une pouponnière pourra être visitée car nous sommes très fiers du nombre de naissances que nous avons dans notre parc.

- Nous répondons à chaque critique désormais et acceptons d'être le plus transparent possible car nous aimons nos pensionnaires, notre métier et sommes fiers de notre zoo, un "poumon" que nous avons réussi à préserver, en plein coeur de Fréjus. Cela se voit à travers les commentaires positifs de nos visiteurs qui nous donnent encore plus envie de nous investir et que vous pouvez lire sur Familiscope, sur Google, sur Tripadvisor...

- Tout est perfectible et nous en sommes conscients mais ce n'est pas en réduisant nos recettes, alors que nous ne touchons aucune subvention publique, que nous pourrons poursuivre et consolider toutes les actions engagées et mettre en oeuvre tous les projets que nous avons.

Sources

Résultats

572 OuiLa réponse me convainc, j'arrête de boycotter.
420 NonLa réponse ne me convainc pas, je continue de boycotter.

Le OUI l'emporte !

Durant la phase de votes, 89 boycottants ont rejoint le mouvement.

Vous avez remarqué un problème dans cette campagne ou dans une alternative ? Envoyez-nous une alerte en cliquant sur le bouton :

    Victoire


  • Recueil de participantsLancée le 2016-08-06
  • 1er droit de réponseCommuniqué le 2016-11-01
  • Vote des boycottantsLe oui l'emporte (57%)
  • Campagne réussieSuite à la réponse de l'entreprise les citoyen.nes ont levé le boycott avec 57% de oui
Hello to you!

Connected ? no