Nestlé: La faim du monde

Campagne citoyenne de boycott adressée à Nestlé - lancée par aline d.

boycott image
  • Droit de l'Homme
  • Alimentation
  • Environnement
11 850boycottants

MENTORS

Rescue bretagne
Rescue bretagne
The Greener Good
The Greener Good
Subliminal Frekence
Subliminal Frekence
11 850 participant
s

Rejoindre la campagne


  • Recueil de participantsLancée le 2017-03-08
  • 1er droit de réponseCommuniqué le 2017-12-08
    Pas de réponse depuis 314 jours
    L'entreprise a été informée.
    En attendant la réponse, la campagne continue !
  • Vote des boycottants
  • Campagne réussie

Descriptif

 Avec un chiffre d’affaires de plus de 80 000 000 000 d'euros (80 milliards) en 2015, Nestlé est la première entreprise agroalimentaire et la plus grande entreprise laitière au monde
La corporation  détient plus de 8000 marques différentes.  30e au rang mondial des plus grandes entreprises mondiales c'est également le plus grand vendeur de café et d'eau minérale au monde.

Scandales : 

Les raisons de boycotter ce géant ne manque pas , car au cours des 15 dernières années, la multinationale a été impliquée dans d'innombrables  scandales :   

1) L'eau

  • "L'eau, c'est la vie...". Ceux qui mettent tout en œuvre pour faire du profit sur cette ressource universelle et indispensable à la vie le savent bien. 

M. Brabeck-Letmathe, ancien PDG de la firme, aujourd'hui président du conseil d'administration, estimait que la question de la privatisation de l’eau pouvait être abordée de deux manières : la voie néolibérale, la sienne, et « la solution extrémiste, défendue par quelques ONG qui considèrent que tout être humain a le droit à l'accès à l'eau ». Balayant cette thèse, il précise son idée : « L’eau est une denrée alimentaire comme les autres et doit avoir une valeur marchande. » (empruntée au documentaire We Feed the World, Les marchands de la faim).

Voila donc comment on justifie la privatisation systématique d'un bien commun ! Cependant cette déclaration qui fait office de justification des pillages organisés par l'entreprise est profondément erronée. Car l'eau n'est bien évidemment pas qu'une denrée alimentaire puisqu'elle est aussi à la base de la vie, de l'hygiène, de la santé.. ! Un droit inaliénable par ailleurs reconnu par l'ONU: " le droit à une eau potable propre et de qualité et à des installations sanitaires est un droit de l'homme, indispensable à la pleine jouissance du droit à la vie" 

Nestlé ne paye pas l'eau ou très peu : 4 $ pour un million de litres qui sera revendu pour la somme de 2 000 000 de $...

Chaque année entre 2,6 et 5 millions de personnes meurent pour avoir consommé une eau non potable (choléra, dysenterie, diarrhées ..). Un tiers de la population mondiale est privée d'eau potable et plus d' 1 milliard de personnes réparties dans 80 pays n'ont pas accès à une eau salubre. Pourtant de l'eau potable sur terre nous en avons :  40 000 km3 disponibles par an, largement de quoi couvrir les besoins de la planète, même en tenant compte de l’augmentation prévue de la population mondiale à plus de 9 milliards à l’horizon 2050 (d’après la  dernière estimation de l’ONU en mars 2009), puisque la consommation mondiale d'eau potable s'élève aujourd’hui à 5 500 km3 par an.  

Constat édifiant de l'inégale répartition d'une ressource fondamentale, d'autant plus lorsque la principale justification de la privatisation de l'eau par de grands groupes -le plus important étant Nestlé- s'appuie sur une théorie économique néolibérale selon laquelle les mécanismes de marché, laissés entièrement libres, mènent au plus haut niveau d'efficacité et de richesse. A noter aussi que selon les tenants de cette théorie, si des gens ne sont pas en mesure de se payer certains services fondamentaux parce qu'ils sont trop pauvres ou n'arrivent pas à se procurer un travail décent et pérenne, il en va de leur propre responsabilité !
 Dans le film documentaire d’Urs Schnell "Bottled Life", diffusé en 2012, Maude Barlow, conseillère en chef des Nations Unies pour les questions d’eau en 2008-2009, s’insurgeait :  «Nestlé est un chasseur d’eau, un rapace. Il n'est pas intéressé à une utilisation durable de la nappe phréatique, des rivières ou des sources. Tout ce qu’il veut, c’est faire de l’argent. Il débarque dans une région et considère l’eau comme une ressource d'entreprise minière.» 

2) Le Lait en poudre 

Plus gros vendeur de lait en poudre pour les nourrissons, détenant 40% du marché mondial, Nestlé mène une politique agressive qui encourage activement l’allaitement par substitut de lait maternel à travers le monde. Cette politique, violant  le Code International sur la commercialisation des substituts du lait maternel, contribue directement, selon la World Health Organization et UNICEF, à la MORT de 1,5 millions d’enfants par année. Notamment car QUE FAUT-IL AJOUTER A DU LAIT EN POUDRE ? DE L'EAU (potable!) !  C'est ce qui lui vaudra d'être appelée "le tueur de bébés"(notamment à cause des ravages de cette politique en Afrique). En effet, quand un système immunitaire se construit, il est plus fragile, et boire de l'eau non potable (inodore, incolore, turbidité très faible) met en danger des vies par millions, l'eau étant devenue un luxe en bouteille - trop chère.    http://derriereletiquette.overblog.com/le-bilan-macabre-de-nestle http://www.revolutionpermanente.fr/Nestle-et-son-business-criminel-de-l-eau-et-du-lait-en-poudre  En France aussi, Nestlé paye entre 80 et 100€ par bébé aux hôpitaux en échange de consignes simples : donner du lait 1er age de leur marque (Nidal) aux mamans, ainsi que des recommandations en sortie d’hôpital, comme celle de continuer avec le même lait pour "la santé de  l'enfant"...! 

  Nestlé a été accusé par le Parlement Européen à Bruxelles d’avoir donné de l’équipement médical aux cliniques pakistanaises en échange de la promotion de leurs substituts de lait maternel. Ces pratiques commerciales plus que contestables, qui perdurent depuis les années 80, ont fortement contribué à l'émergence d’un boycott planétaire de Nestlé.  

2 bis) Réétiquetage des boites de lait périmé 

En novembre 2002, la police colombienne a ordonné à Nestlé de se débarrasser de 200 tonnes de lait en poudre de marque Conaprole importé d'Uruguay. Un mois plus tard, 120 autres tonnes. Cette fraude a été publiquement dénoncée par un dirigeant syndical travaillant pour Nestlé. Celui-ci a été assassiné par les forces paramilitaires colombiennes, connues pour entretenir des liens avec Nestlé. Plusieurs meurtres ont mystérieusement frappé les travailleurs qui ont déposé des plaintes contre la multinationale. 

3) Travail forcé 

    Des acheteurs de produits pour animaux ont porté plainte le 28 août 2015 contre  Nestlé, accusant le fabricant d'aliments de soutenir en toute  connaissance de cause un système d'esclavage et de trafic d'êtres humains pour produire les aliments pour chats de la marque "Fancy Feast",  tout en cachant sa complicité avec des violations des droits de l'Homme.     En Thaïlande, des travailleurs pauvres issus de pays voisins, Cambodgiens et Birmans pour la plupart,  sont vendus à des capitaines de bateaux comme membres d’équipages. Ils doivent y effectuer un travail épuisant  jusqu’à 20 heures par jour, avec peu ou pas de salaire, et peuvent être battus voire tués en cas de refus. 

http://www.lefigaro.fr/societes/2015/08/28/20005-20150828ARTFIG00218-nestle-accuse-d-esclavagisme-en-thailande.php http://www.huffingtonpost.fr/2015/11/24/nestle-esclavage-fournisseur-thailande_n_8635884.html

 4) Travail des enfants 

En 2005, Nestlé a été poursuivi par l'ILRF (International Labor Right Fund ) pour le trafic d'enfants. Ces enfants sont amenés en Côte d’Ivoire à partir des pays environnants  pour travailler sur les plantations de cacao utilisées par la  compagnie. Malgré plusieurs avertissements lancés afin d'informer de ces pratiques, Nestlé n’a jamais vraiment réagi sur la question avant la poursuite. Une autre poursuite a été lancée aux  États-Unis, où Nestlé est accusé de complicité pour l'esclavage, l'enlèvement et la torture d'enfants dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest. Plus de 2 millions d'enfants travaillent dans ces plantations de cacao

 https://www.bastamag.net/La-face-cachee-du-chocolat-travail-des-enfants-et-deforestation                                                                        http://www.voaafrique.com/a/nestle-echoue-a-faire-annuler-un-proces-sur-l-exploitation-des-enfants-en-cote-d-ivoire/3141946.html http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2015/10/02/nestle-mars-et-hershey-s-vises-par-une-plainte-sur-la-traite-des-enfants_4781645_1656994.html                                   http://www.nestlecritics.org/index.php?option=com_content&task=view&id=59&Itemid=1 (Nestlé and Child Labor in the Cocoa Industry, en anglais)

5) Participation à la déforestation avec l'huile de palme 

    Nestlé utilise 320 000 tonnes d'huile de palme par an. Ces pratiques industrielles privent de nombreux animaux de leur environnement naturel et accélèrent donc la disparition d’espèces menacées, comme les orangs-outans, mais aggravent également la crise climatique. À cause de cette déforestation irresponsable, l’Indonésie se classe désormais au 3ème rang des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre, derrière la Chine et les États-Unis. La déforestation est la 2ème  cause du dérèglement climatique. De plus, Amnesty international dénonce des «violations systématiques des droits humains» dans des plantations de palmiers à huile en Indonésie.  Et puis, cette huile raffinée n'est apparemment pas la panacée pour le corps humain non plus. 

6) Conditions de travail exécrables

De nombreux employés ont porté plainte en interne ou au tribunal pour maltraitance, harcèlement, harcèlement psychologique, conditions de travail à la chaine dangereuses, et non reconnaissance de la pénibilité et des maladies liées au travail.    Des pressions, même au plus haut niveau de l'entreprise, visant une lanceuse d'alerte quant aux politiques désastreuses de "sécurité alimentaire" avec des défaillances et négligences dans la gestion de Nestlé, ainsi que dans le système d’alerte interne. A cause de ces manquements, Nestlé a été impliqué dans de nombreux incidents causant des toxi-infections alimentaires ainsi que la mort d'enfants et d'animaux de compagnie.

7) Le café 

    Leader mondial dans le secteur du café, détenant plus de 22% de parts du marché planétaire, Nestlé se distingue notamment par :

- l'absence de produits équitables et/ou biologiques qui nécessiteraient un engagement certain envers les petits producteurs et l'environnement. Il est bon de se rappeler que le label commerce équitable est le seul moyen d'assurer aux petits producteurs une rémunération supérieure à leurs coûts de production, sans être victimes des fluctuations du marché mondial soumis aux diktats des grands groupes (qui conservent de grandes réserves de café afin de faire baisser les prix d'achat..).- la vente annuelle de plus de 9 milliards de capsules Nespresso, représentant plus de 40 000 tonnes de déchets, l’équivalent de quatre Tour Eiffel de dosettes par an (chiffres de 2011!). Si l'aluminium, matériau le plus adapté pour conserver les qualités gustatives selon l'entreprise, est très impactant en terme d'énergie et d'eau pour le produire à partir du minerai, il se recycle néanmoins bien, à condition de le récupérer... Problème : seule 1 capsule sur 5 serait recyclée. En France, 40% des foyers possèdent  une machine Nespresso. A quand des capsules biodégradables et/ou réutilisables ?
https://www.bastamag.net/Capsules-de-cafe-derriere-un https://www.grain.org/fr/article/entries/577-commerce-equitable-et-justice-globale http://www.iteco.be/revue-antipodes/Entreprises-socialement,35/Un-cafe-equitable-difficile-a  

  • Et ce n'est pas malheureusement pas tout ! C'est aussi (liste non exhaustive !) : 
  • * la fraude à la viande de cheval (2013, Findus), de la viande de porc dans des produits Halal, des Knacki à la volaille (2012, Herta).
  • * militer contre une loi visant à faire interdire les machines distributrices de sodas et de collations de type « junk food » dans les écoles françaises. 2005
  • * les contributions financières à une campagne visant à empêcher l'étiquetage de produits contenant des OGM en Oregon.
  • * la contamination aux matières fécales de steaks hachés aux Etats-Unis en 2015.
  • * la violation par Nestlé des droits syndicaux chez Nescafé Indonésie, les syndicats australiens protestent : la manifestation entraine la fermeture de la boutique Nespresso de Sydney ! 
  • * les production et vente de nouilles instantanées interdites en Inde à cause d'un taux de plomb trop élevé. 2015.
  • Utilisation d'OGM dans les aliment pour bébés.
  • * la collaboration active avec des paradis fiscaux, l’utilisation d’OGM [...], "Attac contre l'empire Nestlé" livre paru en 2004
  • https://www.suisse.attac.org/archives/Attac-contre-l-empire-Nestle-un.

OUI les marques du géant Nestlé sont omniprésentes, mais les alternatives existent, des plus éthiques et/ou moins chères ! Et n'oublions pas le "fait maison" !  Internet regorge de recettes rapides et délicieuses... Faire ses cookies est un acte simple, apprécié de tous et engagé ! :)

 En tant que Consom'acteurs, nous avons le pouvoir de faire évoluer les pratiques scandaleuses de ce géant qui ne peut prospérer et exploiter la Faune, la Flore et les Hommes que grâce à nos achats !


Par cette campagne, nous nous adressons à Nestlé et lui notifions qu'il ne gagnera plus un centime de nos poches tant qu'il n’aura pas fait la preuve qu'il prend en compte ses responsabilités sociales et environnementales. 
En effet,puisque Nestlé se déclare être une entreprise de " Nutrition, Santé et Bien-être",  nous l'encourageons fortement  à s'engager concrètement et rapidement, pour un respect des droits de l'homme, de l'enfant, de l'animal et de l’environnement  et  à faire comme nombre de ses concurrents en se rapprochant du mouvement des entrepreneurs sociaux et  du concept de "Social Business".  Nous savons que les bénéfices de Nestlé sont colossaux et que de ce fait, trouver les fonds qui devront être mobilisés pour opérer un changement radical de sa politique est tout à fait réalisable.


Revendications

Nous demandons que :

        -  soit reconnu publiquement  que l'accès à l'eau est un droit humain FONDAMENTAL. C'est à dire un démenti de ce qui a été expliqué en 2010  par l'actuel président  Mr Peter Brabeck-Letmathe. Et que cesse définitivement  l'accaparement des sources d'eau potable, qui encore une fois existe sur terre pour tous, non pas pour les profits extraordinaires d'une entreprise exploitant la misère monétaire et/ou structurelle des populations à travers le monde. 

  - soit mis en place un dispositif efficace contre le travail des enfants. Ainsi que, à titre de "compensation", soit versé à chaque famille dont les enfants ont souffert de cette exploitation, un pécule suffisant pour permettre l'accès à l'éducation de la fratrie. 

  - Nestlé prenne ses responsabilités sociales et environnementales et propose notamment du café réellement équitable dans tout son assortiment.  

 - non seulement le respect des droits du travail pour tous vos employé(e)s, mais au vu de votre grand retard en la matière et de la somme des injustices et exploitations cumulées depuis des décennies, nous demandons à votre entreprise de montrer l'exemple en réduisant les plus hauts salaires pour augmenter TOUS les plus bas (Avec des écarts salariaux de 1: 215,  Nestlé se place dans le top 5 des entreprises discriminantes/inégalitaires quant à la valeur monétaire d'une heure de travail humain).  

 - Nestlé s'inspire de l'un de ses principaux concurrents qui a demandé à Muhammad Yunus ( grand promoteur du Social Business et créateur du mouvement  des entrepreneurs sociaux ) d’évaluer son entreprise afin d’entamer une transition vers le "Social Business".   

- Nestlé prenne des engagements en ce sens en réaffectant une part de ses bénéfices dans des investissements sociaux (accès pérenne à l'eau potable, respect du code du travail international, aide aux logements, ...) et environnementaux ( respect du vivant, empreinte environnementale minimaliste, usines plus écologiques ...)    

- la recherche du bien-être social et du respect de l’environnement devienne un pilier fondamental de ses processus de décisions et de stratégies économiques. 

En tant que Consom'acteurs et citoyens ouverts au dialogue et soucieux de l'avenir de notre planète, de l'ensemble des êtres vivants et de leur descendance,  nous resterons très critiques envers la réponse que vous nous adresserez en retour ! Nous vous encourageons donc vivement à prendre le plus grand soin pour sa rédaction et à mettre en oeuvre l'ensemble des moyens nécessaires afin de répondre aux revendications de cette campagne. Il ne tient qu'à vous de  vous rapprocher des ONG et associations présentes sur le terrain, au plus près des populations, afin de démontrer votre bonne foi et faire preuve des engagements pris à l'aide d'un échéancier.
Nous vous proposons, comme 1er objectif, d'appliquer scrupuleusement votre Charte de principes rédigée en 2010. http://www.nestle.com/asset-library/Documents/Library/Documents/Corporate_Governance/Corporate_Business_Principles_FR.pdf

Autres liens, et non des moindres : 

Merci à toutes nos sources pour leur travail et leur investissement.

Voici la liste des marques à boycotter  

(source Wikipédia)
Les marques surlignées sont celles que l'on trouve en France, à notre connaissance.

Cafés

Nescafé, Taster’s Choice, Ricoré, Ricoffy, Nespresso, Bonjour, Bonka,  Zoégas, Loumidis, Gold Blend, Blend 37, Alta Rica, Cap Colombie,  Cappuccino, Decaff, Fine Blend, Coffee Mate 

Eaux

Nestlé Pure Life, Nestlé Aquarel, Perrier, Vittel, Contrex, San  Pellegrino, Acqua Panna, Levissima, Nestlé Vera, Arrowhead, PolandSpring, Deer Park, Al Manhal, Ozarka, Hépar, Ice Mountain,Zephyrhills, Viladrau, Naleczowianka, Valvert, Ashbourne, Buxton, Vittelloise, Henniez, Cristalp 

Autres boissons

Nestea, Nesquik, Nescau,Milo, Carnation, Caro, Build-up, Elevenses, Flo-Mix, Libby’s C Drinks, Mix- O-Choc, Moonshine, Nescoré, Nesfit,Slender, Superquik, Um Bongo, Aero, X-drink 

Yaourt et autres produits laitiers

Chambourcy, La Roche aux Fées, Gloria, Bären Marke, Sveltesse, La  laitière, La Lechera, Ski, Yoco, Svelty, Molico, LC1, Chiquitin, Creola,  Coffee mate, Disney, Fruttolo. 

Glaces

Extrème, Pirulo, Smarties, Kitkat, Lion, Frisco, Motta, Camy, Savory, Peters, Mövenpick, Schöller, Dreyer’s,  Lyons Maid ice cream, Fox’s Glacier Minst, Extrême, Häagen-Dazs 

Produits instantanés

Nan, Lactogen, Beba, Nestogen, Cérélac, Neslac, Nestum, Guigoz, Good  Start, Mousline, Nidal, Nidina, Alete, SMA, Follow-Up, Follow-Up Soy, Alsoy,  Nursoy, Nestlé Baby Cereal 

Produits énergétiques

PowerBar, Nesvita, Neston 

Compléments santé

Nutren, Peptamen, Modulen, SOPAD (Société de Produits Alimentaires et Diététiques), Healthy Balance 

Condiments/Assaisonnements/Pâtes à tartiner/Autres…

Maggi, Buitoni, Thomy, Winiary,Herta, British Shoyu, British vinegars, Cook-in-the-Pot, Dufrais, Sarsons, Branston Pickle, Gales honey, Holgates honey, PanYan, Sun-Pat, Tartex, Vessen paté, Le Parfait 

Surgelés

Maggi, Buitoni, Stouffer’s, Lean Cuisine, Hot Pockets, Herta 

Céréales

Chocapic, FIFA, Lion, Nesquik, Shredded Wheat, Shreddies, Cheerios, Apple-Minis, Cinnamon Toast Crunch, Cocoa Puffs, Crisp Rice,Energen low calorie wheatflakes, Force, Golden Grahams, Honey Nut Cheerios, Lucky Charms, Team, Robertson’s cornflakes, Sunny Jim, Wheatflakes 

Chocolat et Biscuits

Aero, After Eight, Animal Bar, Baci (Chocolate), Baby Ruth, Black Magic,Blue Riband, Breakaway, Butterfinger, Cabana, Cailler, Caramac, Caramel Wafer, Cello, Creamola, Dairy Crunch, Drifter, Eclipse, Festival, Fruit Pastilles, Frutips, Good News, Gray & Dunn biscuits, Henri Nestlé collection, Jellytots, Karima, Kit Kat, Lion,Galak, Crunch , Nestlé dessertMatchmakers, Milky Bar, Montego, Muchies, Novo, Nuts, Polo, QualityStreet, Rolo, Rowntree, RPC, Savana, Secret,Smarties, Toffee Crisp, Toffo, Tooty Frooties, Violet Crumble, Walnut Whip, Weekend, Yes, Yorkie 

Produits professionnels

Chef, Davigel,Minor’s, Santa Rica 

Aliment pour animaux

Friskies, Fancy Feast, Alpo,Mighty Dog, Gourmet, Mon Petit, Felix, Purina, Dog Chow, Pro Plan, ONEBeneful, Tidy Cats, Bonzo, Latz, Ralston, Go-Cat, Go-Dog, ALPO, Doko 

Produits pharmaceutiques

Alcon, Galderma, Bübchen 

Cosmétiques (par l’Oréal)

Laboratoires Innéov, Bübchen, Biotherm, Guy Laroche, Matrix, Redken, Claudel

Lentilles de contact

Care, Alcon   
 

Réponse de l'entreprise

Le seuil de boycottants nécessaire pour informer l’entreprise a été atteint !

Afin d'engager un dialogue constructif, l'entreprise concernée a été informée qu'une campagne de boycott est en cours. Toutes les réponses de l'entreprise seront affichées à cet endroit. Les boycottants inscrits à cette campagne recevront la réponse de l’entreprise par mail. Ils pourront voter directement sur la page de la campagne.

Vous avez remarqué un problème dans cette campagne ou dans une alternative ? Envoyez-nous une alerte en cliquant sur le bouton :
11 850 participant
s

Rejoindre la campagne


  • Recueil de participantsLancée le 2017-03-08
  • 1er droit de réponseCommuniqué le 2017-12-08
    Pas de réponse depuis 314 jours
    L'entreprise a été informée.
    En attendant la réponse, la campagne continue !
  • Vote des boycottants
  • Campagne réussie
Hello to you!

Connected ? no